Le "bonding", un lien affectif si fort

Cet attachement spécial se crée au travers des regards, des contacts et des soins qui rapprochent un parent de son enfant dès les tout premiers instants suivant sa naissance.

file

Aujourd'hui, on entend souvent parler de bonding. Ce terme anglais, qui signifie « rapprochement », a été utilisé pour la première fois il y a trente ans pour définir le lien spécial et indestructible qui unit à jamais un enfant à ses parents.

Ce lien unique qui existe entre l'enfant et ses parents, dès les tout premiers instants de sa vie, constitue une base affective indispensable qui lui permettra d'affronter sereinement la séparation future.

Ainsi, au moment de la naissance, et durant les quelques heures qui suivent, il est important pour la mère et son enfant (mais aussi pour le père et son enfant) d'avoir un moment à eux qui leur permettra d'établir ce lien si important.

Le bonding s'exprime chez l'enfant à travers chacun de ses sens : le toucher, la vue, l'ouïe, le goût et l'odorat. Certaines théories affirment également que, durant les premiers jours de la vie, bébé vit en symbiose avec sa maman, incapable de faire la distinction entre leurs deux corps. La mère répond donc à chacun de ses besoins car elle et lui ne font qu'un.

Réciproquement, l'attachement maternel et paternel s'exprime au travers des soins, des câlins et des baisers des parents, ou encore lorsqu'ils observent leur enfant et communiquent avec lui de différentes façons. En réalité, les moments les plus intimes entre parents et enfants sont ceux qui impliquent un contact de la peau (l'allaitement, le bain, les massages, le coucher, etc.) ou une étreinte, un contact physique spontané, guidé par l'instinct naturel de protection parentale.

Il s'agit d'une relation véritablement réciproque : l'enfant obtient de ses parents des marques d'affection et de soin qui à leur tour entraînent une réponse affective de l'enfant. 

D'un point de vue physiologique, il a été démontré que les bébés nés à terme ayant un contact peau contre peau avec leur mère durant les premières 90 minutes suivant la naissance s'adaptent mieux aux températures extérieures, ont un taux de glycémie plus élevé et pleurent beaucoup moins en comparaison avec les bébés séparés de leur mère ou placés dans un berceau.

De même, pour la mère, les tout premiers instants après la naissance sont essentiels car c'est en regardant son bébé et en le prenant dans ses bras qu'elle développera cet instinct maternel de protection qui la liera à son enfant de façon inaltérable pour le restant de sa vie.