Obscurité ou lumière ?

L'alternance entre obscurité et lumière aide le bébé à acquérir un bon rythme entre sommeil et éveil.

file

Durant les premières semaines, la lumière joue un rôle important dans la synchronisation de l'horloge biologique puis du rythme sommeil/éveil du bébé.

C'est justement cette alternance entre lumière et obscurité qui aide à stabiliser ce rythme : il faut donc prévoir un environnement lumineux pour les moments d'éveil tandis que le sommeil sera associé à une lumière plus douce. 

Durant la nuit, lorsque toute la famille dort, la chambre devra donc être dans l'obscurité et au calme, tandis que pour la sieste, bébé pourra dormir dans un endroit semi-éclairé, non loin des bruits de la maison qui ont un effet rassurant sur lui. 

Après six mois, l'enfant peut traverser une phase de sommeil agité due à l'angoisse de séparation, qui peut provoquer des réveils fréquents, des cauchemars ou une peur du noir.

Dans ce cas, une lumière douce, de faible intensité, peut être placée dans la chambre de l'enfant, de façon à ne pas l'éclairer directement et permettant de le rassurer s'il se réveille. 

D'un point de vue pratique, une veilleuse permet également aux parents de se rendre rapidement près de leur enfant, quel que soit son âge, sans avoir besoin d'allumer la lumière de la chambre.